Les otites séreuses //

Dues à une inflammation de la muqueuse de l’oreille moyenne durant plus de deux mois avec épanchement liquidien plus ou moins épais secondaire à une infection virale et ou bactérienne qui provoque la multiplication des cellules sécrétrices de mucus.

 

Très fréquentes chez le jeune enfant (maladie d'adaptation) et favorisées par la fréquentation de crèches, le tabagisme parental  des malformations comme les fentes palatines. Doivent attirer l’attention chez un jeune enfant: fièvre inexpliquée, diarrhée, perte de poids, troubles de l’humeur (inattention, agressivité), et surtout retard dans l’acquisition du langage.

 

Chez l’adulte le mécanisme est différent: rhume sévère, barotraumatisme, tumeur du rhinopharynx, radiothérapie

Le signe principal est une surdité des acouphènes avec parfois de discrètes douleurs.

 

L’examen montre un tympan infiltré bombé, légèrement inflammatoire mais parfois atrophique rétracté de couleur jaunâtre parfois bleuté si l'otite séreuse est ancienne

 

Traitement :

 

Une grande majorité des otites séreuses guérit spontanément et aucun traitement médical n’a montré son efficacité : antibiotiques, anti-inflammatoires, anti-allergiques, décongestionnants.

 

Le seul traitement efficace consiste en la pose d’un aérateur trans-tympanique (yoyo) qui améliore indiscutablement et quasi instantanément l’audition.

 

Cette pose s’effectue sous anesthésie générale chez l’enfant, locale chez l’adulte. L'aérateur peut être laissé en place plusieurs semaines sans inconvénients particuliers.

 

Il faut donc se limiter à traiter les cas d'otites séreuse particuliers suivants :

  • surdité bilatérale de 30 dB ou plus, persistant plus de 3 mois ; 

  • surdité unilatérale même minime, chez un enfant handicapé ou présentant un retard de langage ou une surdité d’oreille interne 

  • otites aiguës à répétition ou rétraction tympanique sévère

A gauche : otite séro muqeuse avec tympan bleuté et poche de rétraction centrale

A droite : aérateur type T Tube en place