L’oreille humaine est constituée de 3 parties l’oreille externe, l’oreille moyenne, l’oreille interne.

 

L’oreille externe et l’oreille moyenne, système de transmission, recueillent les ondes sonores et les transmettent à l’oreille interne, organe neurosensoriel, où l’onde sonore, vibration mécanique, est transformée en énergie électrochimique, pour suivre les voies auditives du nerf auditif ou cochléaire aux centres nerveux ou corticaux.

 

Sur le plan fonctionnel, l’oreille humaine regroupe les fonctions auditives et les fonctions de l’équilibre :

  • La fonction auditive est assurée par le système de transmission (système tympano-ossiculaire de l’oreille externe et moyenne), le système de perception (organe neurosensoriel de l’oreille interne) et l’ensemble des voies auditives qui naissent au niveau du nerf auditif ou cochléaire et se terminent sur les aires corticales spécifiques au niveau temporal. L’altération de la fonction auditive entraîne une surdité (ou hypoacousie).

  • La fonction d’équilibre est assurée par le vestibule (deuxième organe neurosensoriel de l’oreille interne) et l’ensemble des voies vestibulaires qui naissent au niveau du nerf de l’équilibre ou vestibulaire et se terminent sur les aires corticales spécifiques. L’altération de la fonction d’équilibre se traduit par une instabilité ou un vertige.

 

Un élément anatomique très important traverse ses structures complexes: le nerf facial, responsable surtout de la motricité du visage et de la mimique.

Oreille et audition //

tympan droit normal

Tympan gauche normal

Manisfestations otologiques //

La douleur d’oreille ou otalgie :

souvent secondaire à un processus infectieux aigu comme par exemple l’otite aiguë.  

Il faut se méfier des otalgies réflexes secondaires à une affection située à distance de l’oreille pharynx notamment et.aux troubles liées à une pathologie de l’articulation temporo-mandibulaire.

 

L’écoulement d’oreille ou otorrhée peut être constitué de pus (processus inflammatoires ou infectieux comme les otites aiguës ou chroniques), de sang (traumatismes, otites) ou de liquide céphalo-rachidien (traumatismes, chirurgie).

 

Les acouphènes (bourdonnements/sifflements d’oreille) sont des bruits anormalement perçus par le sujet.

Ils peuvent être secondaires à une atteinte à n’importe quel niveaux de l’axe auditif (oreille externe et moyenne, oreille interne, voies auditives ou centres corticaux).

- traumatisme acoustique (dû par exemple à l’écoute de musique à très fort volume)

- vieillissement de l’oreille, ou presbyacousie fréquent à partir de 50 ans.

- pathologie du système auditif:  bouchon de cérumen,corps étranger dans l’oreille; otite moyenne, otospongiose, maladie de Ménière... 

- maladies comme l'hypertension artérielle ou à la prise de médicaments ototoxiques 

 

La baisse d’audition ou surdité peut être secondaire à une atteinte du système de transmission, à une atteinte du système de perception ou à une atteinte mixte.

Le diagnostic repose sur l'examen du tympan et l’audiométrie tonale-vocale, qui permet en outre de quantifier la perte auditive.

Le traitement des surdités de transmission est souvent chirurgicale.

Les surdités de perception dont la cause la plus fréquente est la presbyacousie sont corrigées par des prothèses auditives externes en général (audioprothèses) et dans certains cas internes ( implants cochléaire pour les surdités totales et implants d'oreille moyenne pour les surdités partielles) 

Une entité particulière est représentée par les surdités brusques ou brutales, atteinte virale ou vasculaire de l’oreille interne, qui peuvent répondre à un traitement médical précocément institué.

 

Les troubles de l’équilibre et les vertiges d’origine otologique sont une sensation éronnée de déplacement du corps du sujet par rapport aux objets. 

 

Les paralysies faciales périphériques (impossibilité de fermer un œil ou de bouger la moitié du visage) sont liées à une atteinte virale, traumatique ou tumorale du nerf facial qui traverse les structures anatomiques de l’oreille. Elles représentent toujours une urgence thérapeutique.